Retour

Accord d’intéressement : les 10 points à retenir pour le mettre en place

L’intéressement, de quoi s’agit-il et comment le mettre en place ? Est-il adapté pour mon entreprise ? Comment le calculer ? Vous vous interrogez à raison, faisons le point !

mise en place accord intéressement

Mise en place de l’intéressement : mode d’emploi 

  1. L’intéressement est facultatif. C’est d’ailleurs ce qui fait sa différence avec la prime de participation. Et oui, chaque entreprise décide en toute liberté de le mettre en place ou pas.
  2. L’intéressement concerne toutes les entreprises. Ce dispositif peut être mis en place à partir du moment où l’entreprise emploie au moins 1 salarié.
  3. L’intéressement est un dispositif collectif. Il est mis en place par voie d'accord entre l'entreprise et les salariés ou leurs représentants. Il concerne tous les salariés.
  4. L’intéressement est motivant. Il permet de mobiliser les équipes sur des objectifs définis à l’avance et il permet de récompenser financièrement leurs efforts.
  5. L’intéressement n’est pas une augmentation déguisée. Il est conditionné à un objectif à atteindre. Et l’atteinte de cet objectif ne peut pas être automatique, ou même trop prévisible. On dit que le déclenchement de l’intéressement doit être « aléatoire ».
  6. L’intéressement doit être transparent. La formule qui sert à calculer l’intéressement doit figurer sur l’accord d’entreprise. 
  7. L’attribution de l’intéressement ne se fait pas obligatoirement selon des critères financiers ou comptables. Les objectifs peuvent être qualitatifs, mais ils doivent toujours être mesurables.
  8. L’intéressement est exonéré des charges sociales (hors CSG et CRDS). 
  9. L’intéressement peut être exonéré de l’impôt sur le revenu. Pour cela, il suffit de placer les sommes perçues sur votre PEE ou PER Collectif, dans la limite de 30 852 € (75 % du PASS 2020).
  10. Vous pouvez vous faire accompagner pour mettre en place un accord d’intéressement dans votre entreprise. N’hésitez pas à nous contacter !