Retour

Épargne salariale : un placement à long terme

Le bon calcul pour un épargnant : laisser travailler le temps. En tant que placement à long terme, l’épargne salariale est conçue pour aider les salariés à financer leurs projets à plus de cinq ans. Découvrez ci-dessous nos conseils pour savoir où placer son argent sur le long terme.

placement epargne salariale

Qu’est-ce qu’un placement à long terme ? 


Les raisons d’épargner sont variées et nécessitent des placements à plus ou moins long terme. 

On parle « d’épargne à court terme », quand l’objectif est à moins de deux ans, « d’épargne à moyen terme », quand l’objectif se situe entre deux ans et cinq ans, et « d’épargne à long terme », au-delà de cinq ans. 

Le plus souvent, il s’agit de mettre un peu d’argent de côté pour s’offrir un meuble, une escapade, à horizon de quelques mois. Pour beaucoup aussi, il s’agit d’être capable de faire face à des imprévus tels que des réparations sur sa voiture ou son logement, à un horizon plus ou moins incertain. Enfin, on peut parfois disposer de sommes qu’on est prêt à « immobiliser » plus longtemps pour les faire fructifier. L’objectif est alors de financer des projets importants, mais à échéance plus lointaine. Par exemple, l’achat d’un logement, la prise d’une année sabbatique, sa retraite, sa succession, etc. L’épargne salariale se prête tout particulièrement à ce type de financement sur une longue période. Le long terme est souvent associé à un placement plus rentable en contrepartie d’un risque plus élevé.


Pourquoi les placements à long terme résistent-ils mieux aux crises ?  


L’histoire montre que la plupart des crises financières ont pris de court ceux qui les ont vécues mais aussi que la machine économique finit par repartir. Les investisseurs qui ont pu patienter en ne cédant pas leurs placements, limitent leurs pertes, voire se retrouvent gagnants. 

 

Pourquoi l’épargne salariale est-elle le meilleur placement à long terme ? 


L’épargne de long terme est par nature plus difficile à constituer. Car, elle vient après les dépenses incompressibles de la vie quotidienne, mais aussi après l’épargne de court terme et l’épargne de précaution. C’est pourquoi des avantages fiscaux et sociaux ont été instaurés pour encourager les salariés à épargner les compléments de rémunération dont ils peuvent bénéficier dans le cadre de l’épargne salariale (prime d’intéressement et de participation). Les entreprises sont également fiscalement et socialement encouragées à abonder les sommes épargnées à long terme par leurs salariés. 

De plus, pour que l’épargne de long terme soit aussi rassurante que l’épargne de précaution, de nombreux cas de retrait anticipé ont été prévus (achat d’une résidence principale, mariage, naissance d’un enfant, perte d’emploi, divorce, décès…).

Point essentiel : quoi qu’il arrive à l’entreprise qui emploie le bénéficiaire d’une épargne salariale, celle-ci lui reste définitivement acquise. De même, s’il change d’entreprise, de secteur d’activité ou de statut.