Retour

Intéressement : définissez les bons critères

L’intéressement, bien conçu et adapté aux particularités de chaque entreprise, s’avère un formidable accélérateur de performances. Il contribue aussi à donner du sens à l’engagement des salariés. Mais encore faut-il définir les bons critères lors de la mise en place de l’accord d’intéressement !

criteres interessement

Comment fonctionnent les critères de déclenchement et le calcul de l’intéressement ? 

Les critères de déclenchement et de calcul de l’intéressement sont à la main des entreprises. Ils sont liés aux résultats ou aux performances de l’entreprise et peuvent être pure-ment quantitatifs ou bien qualitatifs. Dans tous les cas, le déclenchement de l’intéressement doit présenter un caractère aléatoire, lié à la progression des résultats ou performances de l’entreprise. Faute de quoi, l’administration assimile ces primes à des primes ordinaires déguisées et donc soumises à cotisations et impôts. D’autre part, le mode de calcul de l’intéressement doit être mentionné de façon explicite sur l’accord d’entreprise.

 

3 exemples de critère d’intéressement pour vous guider 

Si la prime de participation permet à l’entreprise de partager les bénéfices de l’entreprise avec les salariés, la prime d’intéressement est quant à elle être versée selon l’atteinte de différents critères. C’est l’une des différences principales entre la prime de participation et d’intéressement. Découvrez ci-dessous 3 exemples de critère d’intéressement pour vous guider.

 

Les critères d’intéressement financiers 

La lisibilité est le principal avantage des critères de calcul de l’intéressement fondés sur des résultats financiers. Par exemple, l’augmentation du chiffre d’affaires, le bénéfice net ou la marge brute constituent des données comptables simples et accessibles. Attention, les critères les plus généraux risquent d’être les moins motivants. Vos salariés distingueront plus facilement l’impact de leurs efforts sur des performances ciblées.


Les critères d’intéressement extra-financiers 

Peuvent être concernées toutes les variables d’exploitation propres à votre activité. Qu’il s’agisse de paramètres liés à la qualité de service, à la satisfaction clients, à la gestion des stocks... Ce qui compte c’est qu’ils soient compréhensibles par vos collaborateurs, calculés selon une formule simple et pourquoi pas innovante !


Les critères d’intéressement RSE ou environnementaux   

Diminution du volume des impressions, baisse de la consommation électrique dans les bureaux, nombre de modules de formation à la prévention-santé-sécurité… les critères d’intéressement associés au développement durable sont appréciés. Ils contribuent à donner du sens à l’engagement des collaborateurs. 
La palette des possibles est donc très large. Chaque entreprise a la liberté d’adapter l’intéressement à ses spécificités et à sa propre culture.

N’hésitez pas à contacter votre conseiller qui vous aidera à mettre en place un dispositif personnalisé à votre secteur d’activité sur le plan réglementaire et financier.