Retour

Fidélisation des salariés : enjeux et outils pour les TPE-PME

Comment fidéliser les salariés d’une TPE-PME ? L’employeur qui souhaite retenir ses employés, doit jouer sur plusieurs registres pour tenir compte des réalités économiques et des différents types de motivation des salariés . Voici quelques outils efficaces. Découvrez aussi les enjeux et les facteurs de la fidélisation des salariés.

Fidélisation des salariés

Les enjeux de la fidélisation des salariés des TPE-PME

La fidélisation des salariés est un enjeu phare en entreprise et encore plus dans les TPE-PME. En effet, les entreprises de moins de 50 ou 500 salariés se doivent de préserver leurs talents afin d’assurer leur croissance en termes économique et d’effectifs. 

La perte d’un salarié peut rapidement engendrer une désorganisation, une perte de compétences pour l’entreprise mais aussi un coût financier. Pour s’en prévenir, les TPE-PME doivent se doter d’outils de fidélisation efficaces. Parmi les facteurs de fidélisation, nous pouvons citer les conditions de travail et les bonnes pratiques managériales.

Le salaire : seul outil de fidélisation des salariés ?

Pour le salarié, la ligne en bas de sa fiche de paie revêt une importance toute particulière. Elle détermine directement son pouvoir d’achat et son niveau de vie. Mais au-delà de cette dimension concrète, le salaire marque aussi pour l’employé la reconnaissance de son travail, de ses compétences et de son implication. 

C’est pourquoi, il est impossible de faire l’impasse sur le salaire quand on parle de motivation et de fidélisation des salariés. Pour autant, il est indispensable aussi de solliciter d’autres outils de fidélisation pour s’assurer de conserver et d’attirer les talents en entreprise. Il est possible de travailler d’autres leviers, financiers et extra-financiers, qui motivent et fidélisent les équipes. Il en va des performances de l’entreprise.

Améliorer les conditions de travail : outil de fidélisation des salariés efficace 

La sécurité au travail, l’ergonomie des postes, un bon aménagement des temps et des rythmes de production forment les bases d’un environnement de travail de bonne qualité. Mais, aujourd’hui, les entreprises performantes vont plus loin et adoptent une approche dite de « bien-être au travail ». Un outil de fidélisation efficace qui permet également de cultiver une ambiance agréable au sein de l’entreprise.

Attention, la qualité de vie au travail (QVT) ce n’est pas seulement prévoir un équipement de sport ou de dispenser des conseils diététiques. L’idée est de travailler, en concertation avec les salariés, sur tous les facteurs d’organisation qui influent sur leur santé physique et psychique. Et, surtout, après l’échange, de mettre en œuvre des solutions concrètes.

Travailler le style du management : facteur clé pour la fidélisation des salariés 

Dans le domaine du management, les effets de mode sont légions. En revanche, les attentes des collaborateurs s’avèrent plutôt constantes. Une enquête de BVA pour BPI, sur les qualités nécessaires du management, réalisée auprès de cadres, montre que ceux-ci estiment que l'écoute (45 %), le respect (41 %), l'exemplarité (37 %), la confiance (37 %) et la pédagogie (35 %) sont les qualités essentielles du manager au 21e siècle *. Adopter de bonnes pratiques managériales est donc un des facteurs clés pour fidéliser les salariés des TPE-PME.

Développer les compétences professionnelles des salariés 

Les salariés ne sont plus en demande de plans de carrière. En revanche, ils attendent de leur employeur un maintien de leur employabilité via les formations. L’enjeu est important puisque, selon un autre sondage de BVA pour BPI**, 35 % des salariés français se sentent exposés à un risque de perte d’emploi au cours des trois prochaines années. Par ailleurs, près de huit salariés sur dix (77 %) pensent que les compétences nécessaires à leur travail vont évoluer d’ici trois ans. Dans ce contexte, seul un salarié sur deux (54 %) se sent bien préparé aux évolutions à venir de son métier.

Proposer des primes d’intéressement, de participation ou des dispositifs d’épargne  

Au-delà du salaire net affiché sur la feuille de paie, les compléments de rémunération améliorent l’intérêt financier d’un emploi. Cet outil de fidélisation compte d’autant plus que, selon un sondage réalisé par l’Ifop en mars 2019, plus d’un salarié sur deux (55 %) serait insatisfait de son salaire actuel***. Or l’entreprise, faute de visibilité, n’a pas toujours la possibilité d’augmenter durablement ses employés.

Les dispositifs d’intéressement, de participation et d’épargne retraite entreprise présentent l’avantage pour l’employeur de se piloter, au fil des années, en fonction des performances et des possibilités financières de l’entreprise. 

Pour les salariés, ces dispositifs permettent de sécuriser leur avenir dans des conditions fiscales attractives, ce qui est facteur de fidélisation.


Pour en savoir plus, consultez tous nos guides sur l'épargne salariale ou découvrez notre offre : 

                     Consultez nos guides   Découvrez notre offre


*https://www.cadreo.com/actualites/dt-19-chiffres-managers-francais
** https://www.bva-group.com/sondages/observatoire-de-lemployabilite-bva-bpi-group-vague-1-les-salaries-face-a-levolution-des-metiers/
*** https://www.ifop.com/publication/les-salaries-francais-et-leur-salaire/