Retour

Intéressement, Participation, Abondement : quelles différences pour les PME et TPE ?

Intéressement, participation, abondement, quels différences peut-on distinguer entre ces différents dispositifs ? L’intéressement récompense la performance mesurée par rapport à des objectifs ciblés. La participation permet de partager avec les salariés d’une TPE-PME une partie du bénéfice réalisé. L’abondement volontaire complète, de façon souple, les rémunérations et encourage les salariés à épargner. Voici des outils financiers qui vont rendre votre entreprise plus attractive.

prime d'intéressement TPE PME

PME et TPE : motivez vos salariés grâce à l’intéressement, la participation et l’abondement 

Recruter, mobiliser puis retenir des salariés compétents et impliqués est un enjeu vital pour les TPE et les PME qui veulent croître. La tâche peut paraître d’autant plus ardue que les moyens – notamment financiers – des petites structures sont bien plus limités que ceux des grands groupes. D’où l’intérêt d’attirer et de conserver les talents au sein de votre entreprise par le biais de leviers tels que l’intéressement, la participation ou l’abondement.

Dans la bataille des talents et de la performance des équipes, les TPE et PME ne partent pourtant pas perdantes et disposent d’atouts liés à leur présence sur tout le territoire et à leur taille humaine. De plus, les nouvelles règles de l’épargne d’entreprise (loi PACTE 2019) viennent donner un coup de pouce supplémentaire aux employeurs de moins de 50 salariés sur les compléments de rémunération type épargne salariale. C’est le moment de saisir la balle au bond !

Prime d’intéressement, participation et abondement sont de bons moyens pour motiver, fidéliser vos salariés et attirer les talents dans votre entreprise. Les avantages de l’intéressement et de la participation sont nombreux.

Loi PACTE : un cadre social et fiscal plus attractif pour les TPE-PME

Depuis 2019, le forfait social a été supprimé sur l’ensemble des versements d’épargne salariale (intéressement, participation et abondement de l’employeur sur un plan d’épargne salariale) pour les entreprises de moins de 50 salariés. Cette mesure leur permet d’économiser jusqu’à 20 % des sommes versées.

Par ailleurs, nous avons mis en place des accords d'intéressement et de participation « clé en mains », pour vous faciliter le déploiement de ces dispositifs d'épargne salariale.

N'hésitez pas à contacter nos équipes pour être accompagné dans votre projet d'épargne salariale : 


L’intéressement, une solution pour motiver les salariés dans les TPE et PME

Avec l’intéressement, vous pouvez cibler les objectifs que vous souhaitez valoriser dans votre PME-TPE. Cela peut être des objectifs commerciaux, de productivité, de qualité, de satisfaction client, de réduction des frais généraux... Mais cela peut aussi être des objectifs liés à l’absentéisme, à la prévention des risques ou encore aux économies d’énergie… La prime d’intéressement vous permet d’adapter la gratification de votre équipe à votre activité et à la culture de votre entreprise. C’est un outil de management à part entière.

Pour en savoir plus, découvrez notre guide sur l'intéressement :


La prime de participation aux résultats TPE-PME : efficace pour améliorer et partager vos résultats

La participation consiste à verser à chaque salarié, grâce à une prime annuelle, une part sur les bénéfices engrangés par l’entreprise. La participation est un complément de rémunération qui n’intervient que lorsque l’entreprise est profitable, ce qui permet de partager la valeur de façon plus équitable, sans fragiliser la pérennité économique de l’outil de travail.

Mieux partager les bénéfices avec les salariés est un levier crucial pour fortifier la motivation. En effet, la majorité des salariés (55%) travaillant dans des entreprises privées et publiques se disent insatisfaits de leur salaire, selon une étude IFOP** parue en avril 2019.

La prime de participation est ouverte mais facultative pour les entreprises de moins de 50 salariés. Comme il s’agit d’un dispositif collectif (il ne peut pas être restreint à une seule catégorie de salariés), il doit faire l’objet d’un accord d’entreprise qui fixe les conditions de versement.

Pour en savoir plus, découvrez notre guide sur la participation :


L’abondement, un bon outil de motivation et de fidélisation des collaborateurs

Les entreprises peuvent compléter, par un abondement, les versements que leurs salariés effectuent sur leur plan d'épargne entreprise (PEE-PEI) ou leur plan d’épargne retraite collectif (PERCO-PERCOI) (ou le nouveau PER Collectif dans la cadre de la loi Pacte). L’un comme l’autre, ces deux outils d'épargne d’entreprise permettent aux salariés (et aux dirigeants dans les petites entreprises) d'acquérir des valeurs mobilières (actions, obligations…) avec l'aide de l’entreprise.

L’intérêt de l’épargne salariale pour les salariés est qu’ils peuvent ainsi se constituer, au fil des années, une épargne de précaution, une épargne pour financer leurs projets de vie ou bien en vue de leur retraite. Pour eux, cela équivaut à un complément de rémunération exonéré des charges sociales et de l’impôt sur le revenu (IR).

Pour en savoir plus, découvrez notre guide sur l'abondement :


Les systèmes collectifs de primes sont-ils aussi motivants que les primes individuelles ?

Contrairement à une idée reçue, le caractère collectif d’une prime d’intéressement ou participation ne diminue pas sa capacité à motiver les individus. Comme le fait remarquer un chercheur du CNRS, à l’issue d’une récente étude* dans l’univers des PME :

« Le sentiment d’appartenance à un groupe, une équipe de travail par exemple, est un facteur important de bien-être. Faire jouer la concurrence entre salariés, les mettre en compétition avec des systèmes de prime au mérite ou au détriment des collègues, par exemple, n’est pas un facteur de motivation. Mieux vaut aller vers des systèmes de rémunération qui renforcent le sentiment d’appartenance à une grande famille ».

Epargne salariale : combien de salariés en France en bénéficient ?

Selon les données publiées, en août 2019***, par la DARES (direction de l’Animation de la recherche, des études et des statistiques), organisme qui dépend du ministère de l’Économie : 49,9 % des salariés du secteur marchand non agricole, soit 8,8 millions de salariés, ont accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale ; 7,5 millions de ces salariés ont ainsi bénéficié en 2017 d’un complément de rémunération (prime de participation ou prime d’intéressement, ou abondement de l’employeur sur un plan d’épargne entreprise PEE-PEI ou un plan d’épargne retraite collectif PERCO-PERCOI).

Malheureusement, jusqu’à présent, les plus petites entreprises sont restées en retrait dans l’utilisation de ces outils de gratification des salariés (cf. tableau ci-dessus), ce qui les pénalisent aux yeux des éventuels candidats à l’embauche.

Importance des dispositifs de participation, d'intéressement et d'épargne salariale en 2017*, selon la taille de l'entreprise

  Entreprise de moins de 10 salariés Entreprise de 10 salariés ou plus Ensemble des entreprises
Nombre total de salariés (en milliers) 3 273 14 376 17 649
Nombre de salariés couverts par au moins un dispositif (en milliers) 365 8 443 8 808
Part de salariés couverts par au moins un dispositif (en %) 11,2 58,7 49,9
Nombre de salariés bénéficiaires d'une prime (en milliers) 208 7 309 7 517
Part de salariés bénéficiaires d'une prime parmi l'ensemble des salariés couverts (en %) 57,0 86,6 85,3
Part de salariés bénéficiaires d'une prime parmi l'ensemble des salariés (en %) 6,4 50,8 42,6

*Pour les PEE et les PERCO les primes correspondant à l'abondement de l'employeur aux sommes versées par les salariés.
Champ : ensemble des entreprises privées hors agriculture, particuliers employeurs er activités extraterritoriales ; France hors Mayotte.

Sources : Dares, enquêtes Acemo-Pipa et Acemo-TPE 2018

 

Sources :

*https://lejournal.cnrs.fr/articles/comment-interesser-les-salaries-aux-resultats-de-leur-pme Patrice Roussel, professeur de gestion des ressources humaines, directeur du laboratoire Toulouse School of Management Research (CNRS/Université Toulouse 1 Capitole)

**https://www.ifop.com/publication/les-salaries-francais-et-leur-salaire/

***https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/dares_resultats_participation_interessement_epargne_salariale_2017.pdf